Académie Cross RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Le forum vient d'ouvrir ses portes, il peut peut être paraître désert mais je suis déterminée à le faire grandir !! N'hésitez pas à venir vous inscrire ! ^^
EDIT YUMIKO : Il n'est désormais plus possible d'incarner un quelconque membre de la lignée des Kuran, merci de votre compréhension.

Partagez | 
 

 Vol de livre [Jin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Hisae Yamashita




Féminin Messages : 214
Est arrivé(e) le : 30/07/2014
Classe : Day Class
Fonction/Métier : Etudiante
Humeur : Dans la lune


Côté personnage
Sort avec:
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Vol de livre [Jin]   Sam 16 Aoû - 18:19

Vol de livre


avec Jin Tôma




Vingt minutes. C'était le temps que j'avais passé devant la grille du Pavillon de la Lune. Il était onze heures du matin, c'était la seule heure que j'avais de libre de la journée. Et je tournais en rond, à réfléchir si j'allais oser entrer dans ce lieu interdit. Et ce n'était même pas une question de couvre-feu cette fois. Je me demandais encore si j'allais oser. Cette simple question avait empoisonné toute ma matinée de cours et m'avait même faite réprimandée par le professeur de littérature pour mon inattention. Mais dans quoi j'allais m'embarquer ? Je tirais nerveusement sur la jupe de mon uniforme, la trouvant soudainement trop courte. Je ne voulais pas y aller. Cela ne me ressemblait pas. On allait me prendre pour une groupie. Quand j'avais évoqué, l'air de rien, le nom de Jin Tôma dans ma classe, j'étais tombée sur une bande d'hystériques qui avait commencé à crier dans mes oreilles. J'étais sceptique. Pour moi, ce nom n'évoquait que celui d'un voleur de livres. Arrogant, en plus.

Quelques secondes de courage me traversèrent et je les exploitais pour pousser cette fameuse grille. Je traversais rapidement l'espace qui me séparait de la porte. J'avais la boule au ventre. Je culpabilisais comme pas possible. Je n'avais rien à faire là. Il fallait que je me calme. J'étais ici dans un but honnête. Ou, du moins, j'essayais de m'en convaincre. Inspirant profondément, je me décidais à pousser la porte. J'avais l'art et la manière de me stresser pour rien mais là, je trouvais les raisons légitimes.

L'intérieur du Pavillon de la Lune était bien différent du Pavillon du Soleil. La décoration, les meubles...Tout y était beaucoup plus riche. Je savais déjà que la Night Class était une classe d'élite mais, apparemment, ils étaient aussi un peu bourgeois. Je n'en avais pas grand chose à faire. Je voulais juste récupérer mon livre. Et sortir de là le plus vite possible. Selon certaines personnes, l'interdit est excitant. Chez moi, cette supposée excitation était devenue une espèce d'angoisse qui me donnait mal au ventre et me faisait battre le cœur trop vite. Évidemment, il n'était pas là. Cela aurait été trop beau, s'il l'avait sagement attendu dans la pièce principale. En revanche, il y avait un autre élève qui me regarda étrangement. Je ne le connaissais pas. Je n'en connaissais aucun, de toute façon. D'un pas mal assuré, en tentant de cacher le tremblement de mes mains, je m'avançais vers lui.

« B-Bonjour. Je cherche Jin Tôma...Tu sais s'il est là ? »

A peine ai-je prononcé cette phrase que je vis toute la condescendance du monde traverser son regard. Il me dévisagea du haut en bas et la gêne m'envahit. Je baissais humblement les yeux, croisant mes mains devant moi. La prochaine fois qu'on me dit de venir au Pavillon de la Lune, je fuis dans la direction opposée.

« ...Je vais voir. »
« Merci. »


Il s'éloigna, non sans m'avoir jeté un autre regard rempli du mépris de l'univers tout entier. Je poussais un long soupir, me sentant un peu soulagée. Faites que je sois bientôt libre. Je n'avais que cette heure et celle de ma pause déjeuner avant de devoir retourner en cours. Et je n'avais pas envie de faire une croix sur mon repas du midi. J'en aurais besoin, après tant d'émotions.


_________________
Je suis le maître de mon destin,

je suis le capitaine de mon âme.

N.Mandela, Invictus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jin Tôma




Masculin Messages : 289
Est arrivé(e) le : 23/07/2014
Classe : Night Class
Fonction/Métier : Etudiant
Humeur : Indifférent


Côté personnage
Sort avec: Personne
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Sam 16 Aoû - 19:35


Vol de livre

Avec Hisae Yamashita



La nuit de cours s’était bien passée. J’avais rangé le précieux livre d’Hisae dans mon sac le temps que les cours se terminent. Puis au petit matin, après la fin des cours, j’étais retourné dans mon Pavillon, accompagné de Yuna et Akito. J’avais regagné ma chambre, mais je ne m’étais pas couché tout de suite. Je savais que dans la journée, la jeune demoiselle allait venir, si elle l’osait, récupérer son précieux bien. Et moi ? J’avais le choix. Soit, je l’attendais dans la pièce principale, ne sachant pas à quelle heure elle viendrait ni si elle viendrait réellement d’ailleurs. Soit, je restais dans ma chambre, attendant que quelqu’un vienne me prévenir ou encore, je pouvais rester connecté à elle toute la journée dans un coin de sa tête pour savoir exactement quand elle serait ici. Mais cette perspective n’était pas amusante. Je voulais voir comment elle allait réagir en débarquant ici sans connaitre personne, mais surtout comment les autres allaient réagir en voyant une humaine débarquer. Tout ceci me plaisait, cela me faisait une petite distraction.

Mais pour l’heure, je devais me reposer et dormir un peu. Je rangeais donc son précieux livre dans mes affaires, avant de me changer et de me mettre au lit, fermant les rideaux pour éviter que la lumière du jour ne me gêne. Je m’endormis assez rapidement.

[…]

La matinée était bien entamée à présent. Quelques vampires trainaient dans le salon et les couloirs, mais à cette heure de la journée, ils étaient peu nombreux. C’est à ce moment qu’Hisae est arrivée et est entrée directement dans le pavillon. Les quelques vampires qui étaient là regardaient cette intruse de travers, se demandant bien ce qu’une humaine pouvait faire ici. La pauvre petite brebis égarée demanda à un élève où se trouvait Jin Tôma. Evidemment, il l’avait méprisée à un point inimaginable. Comment une simple humaine pouvait-elle se montrer aussi familière avec un sang pur et surtout, qu’est-ce que le garde mangé veut au loup ?

Une fois le garçon parti, une demoiselle traversa le couloir, l’air encore endormi. Cependant, elle était impeccable, bien coiffée, maquillée, parfumée, tout ce qu’il fallait pour faire ressortir sa beauté et ses jolis yeux vairons. Elle n’était pas extrêmement bien réveillée, certes, mais elle repéra immédiatement l’intruse, ou du moins, elle l’avait sentie, tout comme la plupart des autres vampires présents qui ne cessaient de la dévisager. Mais Yuna reconnut la jeune fille. Elle l’avait déjà vue la veille, dans les couloirs alors que les humains devaient être dans leur pavillon. Encore une groupie fan d’un élève de la Night Class ? La jeune vampire n’aimait pas les humains, pire, elle les méprisait. Pour elle, ils n’étaient que des plateaux repas sur patte. Elle s’approcha alors d’Hisae, un air tout sauf sympathique sur le visage. Une fois à sa hauteur, enfin non pardon, une fois devant elle – oui, une humaine ne peut pas être à sa hauteur voyons, elle est bien au dessus – elle la dévisagea de haut en bas, très lentement, comme si elle la passait au scanner.

« Qu’est-ce qu’une élève de la Day Class vient faire ici ? »

Elle haussa un sourcil d’un air supérieur.

« C’est interdit, alors sors avant qu’il ne t’arrive des bricoles. »

On sentait la malveillance dans ses paroles. Pour un peu, elle mordrait la chère Yuna.




(c) MEI SUR APPLE SPRING



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hisae Yamashita




Féminin Messages : 214
Est arrivé(e) le : 30/07/2014
Classe : Day Class
Fonction/Métier : Etudiante
Humeur : Dans la lune


Côté personnage
Sort avec:
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Sam 16 Aoû - 20:10

Vol de livre


avec Jin Tôma




J'eus l'impression d'attendre une éternité. Pourtant, la trotteuse de ma montre avançait lentement. Très lentement. Trop lentement. Je ne pouvais m'empêcher de tout analyser autour de moi, guettant le moindre mouvement avec inquiétude. Je recommençais à tirer sur ma jupe. Il fallait que je relativise. Jin allait arriver, me rendre mon livre et je pourrais retourner dans ma salle de classe et ne plus jamais revenir ici. Tout allait bien se passer. Malheureusement, ce ne sont ni les cheveux noirs ni les yeux argentés du voleur de livre qui apparurent à mes yeux mais des cheveux blonds et des yeux vairons. C'était la même fille que j'avais croisé hier. Hélas, elle n'avait pas l'air plus sympathique. Elle s'approcha de moi et me regarda de haut en bas. Qu'est ce qu'ils ont tous, à faire ça ? J'ai deux bras et deux jambes, comme elle, pas la peine de me regarder si méchamment...Même si elle était très belle. Mais, de toute façon, tous les élèves de la Night Class l'était.

Elle me dit que je n'avais rien à faire là. J'avais un air de déjà-vu. Et je commençais à avoir l'habitude d'être dans des endroits où je ne devais pas être. Si j'avais trouvé le premier élève méprisant, elle, ce n'était plus du mépris, c'était de la haine. Je n'avais pas le souvenir de lui avoir fait quoi que ce soit pourtant. Je n'interagissais pas avec ce gang de noctambules. Ce surnom leur allait bien. Elle me dit ensuite que je devais partir. Bon, là, par contre elle pouvait s'accrocher. Hors de question que je reparte d'ici sans mon livre. Et tous les regards les plus haineux qu'elle pourrait me faire ne me ferait pas faire demi-tour. Si elle en venait aux mains, là, en revanche, je ne promettais rien...Mais il aurait fallu qu'elle ait un sérieux problème. On est pas en terre sainte, on est juste dans un dortoir.

« Désolée mais Jin Tôma m'a demandé de venir. »

Vous n'avez jamais eu l'impression de dire une phrase que, pour votre survie, vous n'auriez jamais du dire ? Parce qu'à cet instant, c'est tout à fait ce que je ressentais. Et mon instinct ne me mentait presque jamais. Je décidais de l'oublier pour le moment et de rassembler le peu de courage qui me restait pour la regarder dans les yeux.

« Il a un livre qui m'appartient. »

Il me l'a volé même. Mais au vu du regard haineux qu'elle affiche, je ne vais peut-être pas me lancer sur ce sujet.


_________________
Je suis le maître de mon destin,

je suis le capitaine de mon âme.

N.Mandela, Invictus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jin Tôma




Masculin Messages : 289
Est arrivé(e) le : 23/07/2014
Classe : Night Class
Fonction/Métier : Etudiant
Humeur : Indifférent


Côté personnage
Sort avec: Personne
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Sam 16 Aoû - 20:33


Vol de livre

Avec Hisae Yamashita



Un violent mépris, voilà ce qu’elle ressentait à l’égard d’Hisae pour le moment. Comment une simple humaine, une réserve de nourriture, osait mettre les pieds ici, dans ce lieu où des êtres presque divins vivaient. Oui, Yuna avait une très haute estime des sangs-purs. Ce regard hautain en disait long sur ses pensées. Mais… en entendant le nom de son prince, de SON prince à elle, elle se figea sur place. Si ses yeux avaient été des mitraillettes, il ne resterait absolument rien de la jeune humaine, un gruyère, voilà ce qu’elle serait. Comment osait-elle prononcer son nom ?! Comment osait-elle parler de lui si familièrement ?! Pour qui se prenait-elle cette sous espèce ?! Yuna voyait rouge, ses lèvres se pincèrent et ses yeux se plissèrent. Elle serra les poings. Personne ne s’approcherait de son cher Jin. Personne et certainement pas une humaine de son genre. Il lui aurait demandé de venir ? Foutaise ! Elle n’y croyait pas !

« Tu mens… »

Ce n’était plus du mépris qu’elle ressentait à son égard, mais véritablement de la haine. Elle se ficha d’ailleurs éperdument de cette histoire de livre. Si son maître avait décidé de prendre un objet, il était à lui un point c’est tout. Une violente envie de la virer du dortoir à coup de pieds au cul – ou à coup de crocs, au choix – se faisait furieusement sentir. Un tas de chose lui traversait l’esprit allant du « on s’en fiche si elle disparait, je suis sûre qu’elle n’a pas de famille » à « J’ai faim, ça tombe bien ». Mais un minuscule doute persistait au fin fond de son esprit, et si Maître Tôma lui avait réellement dit de venir ? Cette optique ne lui plaisait pas. Encore moins que l’excuse de la groupie d’ailleurs. Parce que dans ce cas-là, il serait fâcheux qu’il lui arrive quelque chose s’il l’avait invitée. Mais d’un autre côté, pourquoi ne pas l’avoir accueillie s’il l’attend ?

Ne pouvant plus contenir son envie de lui sauter dessus, elle la saisit d’un geste vif à la gorge. Elle resserra sa poigne un minimum pour ne pas l’étouffer mais suffisamment pour la faire suffoquer. Ainsi, elle sentait son rythme cardiaque battre contre ses doigts fins. Elle la fusillait du regard avant de prononcer entre ses dents.

« Comment oses-tu prononcer son nom sans la moindre politesse. Tu mérites de payer pour cet affront. »

On pouvait sentir toute la haine dans ses paroles menaçantes.

« Ce qu’il prend lui appartient, fais-toi une raison et disparais avant que je ne me fâche. Tu n’es pas digne de l’approcher. »

Elle desserra sa poigne et le repoussa violemment en arrière. C’est dangereux un chien de garde, ça grogne, mais ça attaque également.




(c) MEI SUR APPLE SPRING



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hisae Yamashita




Féminin Messages : 214
Est arrivé(e) le : 30/07/2014
Classe : Day Class
Fonction/Métier : Etudiante
Humeur : Dans la lune


Côté personnage
Sort avec:
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Sam 16 Aoû - 22:38

Vol de livre


avec Jin Tôma




Si je mens ? Non, pas vraiment...Pourquoi aurais-je menti sur ce genre de choses ? Elle devait me prendre pour une groupie. Je ne me sentis pas très rassurée en la voyant serrer les poings. Dans le pire des cas, la porte n'était pas très loin. Mais je n'avais pas envie d'être venue pour rien donc je ne bougeais pas d'un millimètre. J'aurais peut-être dû...Surtout au moment où elle attrapa ma gorge entre ses mains et commença à la serrer. Non, je ne rêvais pas, elle était bien entrain d'essayer de m'étrangler. Par réflexe, je tentais de desserrer ses doigts avec mes propres mains mais c'est que l'animal avait de la force. Ou c'est moi qui n'en avait pas assez. Peu importe, je manquais d'air, elle ne serrait pas assez fort pour réellement m'étouffer mais je souffrais quand même. Je cherchais dans ma tête ce que j'avais pu dire comme bêtise mais vraiment, je ne voyais pas ce qui dans mes paroles aurait pu la mettre dans cet état ! Heureusement, elle m'éclaira un peu plus dans ses paroles...Enfin, c'est vite dit...

Prononcer son nom sans politesse ? Ça va, on doit avoir le même âge ! Peut-être qu'il était un peu plus vieux mais, de toute façon, c'était un voleur donc niveau respect, on repassera. Je ne voyais pas où était mon affront. Certes, toute cette Night Class a l'air très aristocrate et je sais que ces derniers sont très à cheval sur la politesse. Mais il y a peut-être exagération, là. Et puis c'est lui qui m'a pris mon livre, je n'ai rien demandé. J'aurais bien aimé lui dire tout ça, à cette hystérique, mais encore fallait-il qu'elle me lâche. Elle continua son discours comme quoi tout ce qu'il prenait lui appartenait et que je n'étais pas digne de l'approcher. Je rangeais mon ego au fond de mes poches sur ce dernier point mais j'étais quand même résolue à récupérer mon bien. Il fallait que je parte avant qu'elle ne se fâche ? Parce qu'elle était calme et pacifiste à l'heure actuelle, peut-être ?!

Elle me poussa violemment, tellement fort que mon dos vint heurter la porte. Je ne l'imaginais pas si près. Je pris quelques secondes pour reprendre mes esprits en me demandant si quelqu'un nous avait entendu. Le contraire aurait été étonnant, vu que l'autre hystérique s'était exprimée avec de la voix. Néanmoins, l'adrénaline qui m'envahit suite à cette tentative de strangulation me donna une bouffée de bravoure. J'en avais bien besoin.

« Écoute, je me fiche bien d'être digne de l'approcher ou pas, je veux juste récupérer mon livre. Dès que je l'aurai, je m'en vais et tu ne me verras plus. »

J'avais dis ça sans la moindre agressivité, de toute façon je ne savais pas être agressive. Je me massais la gorge lentement, elle n'y était pas allée de main morte.

« Si tu ne me crois pas, va lui demander, tu verras que je ne mens pas. »

J'étais restée appuyée contre la porte. Je sentais mon courage de tout à l'heure me quitter pour laisser place à mon angoisse habituelle. Si elle me sautait encore à la gorge, je ne pensais pas tenir bien longtemps dans ce dortoir de fous.  


_________________
Je suis le maître de mon destin,

je suis le capitaine de mon âme.

N.Mandela, Invictus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jin Tôma




Masculin Messages : 289
Est arrivé(e) le : 23/07/2014
Classe : Night Class
Fonction/Métier : Etudiant
Humeur : Indifférent


Côté personnage
Sort avec: Personne
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Lun 18 Aoû - 16:18


Vol de livre

Avec Hisae Yamashita



Yuna connaissait Jin depuis qu’ils étaient tous petits, ce qui remonte à très longtemps. Au fil des années, elle avait développé une certaine affection pour lui. En clair, elle n’était pas indifférente et insensible à son charme. C’est pourquoi, dès qu’une fille s’approchait d’un peu trop près de son précieux Jin, dès qu’elle commençait à empiéter sur ses plates-bandes, elle montrait les crocs immédiatement – façon de parler. Le sang pur connaissait parfaitement son caractère et ce genre de situation le divertissait de temps en temps. Oui, l’ennui c’est chiant, il faut bien trouver des distractions. Celle-ci était plutôt divertissante, alors pourquoi se priver ? Bon dans le cas présent, il n’avait pas réellement prévu qu’Hisae tombe directement sur elle. Il avait plutôt envisagé de la laisser entre les griffes d’un vampire lambda du Pavillon. Ah les coïncidences…

De plus, la familiarité dont faisait preuve l’humaine ne fit qu’aggraver la situation. La hiérarchie chez les vampires est très importante, comme dans l’aristocratie. Or, on ne prononce pas le nom ou prénom d’une personne haut placée sans titre avant. Ce genre de comportement un peu trop désinvolte est une des choses que la charmante Yuna ne tolère pas chez les humains – ou les sous espèces comme elle aime à les appeler. Tout ce qu’elle voulait, c’était virer cette intruse de son domaine. Elle aurait pu y arriver facilement en utilisant son pouvoir de persuasion. Mais, trop aveuglée par sa haine, elle n’y avait même pas songé. Bravo. Tout aurait été plus simple. Ah, si ça ne tenait qu’à elle et qu’ils ne se trouvaient pas actuellement dans un lieu régit par certaines règles, elle l‘aurait déjà mordue, c’est certain. Elle devait d’ailleurs lutté contre cette irrépressible envie. Mais elle se contenta de la repousser contre le mur, pour le moment.

Elle osait lui répondre cette mal-élevée ? Ah on voyait bien que la jeune humaine ne savait pas à quel genre de personne elle s’adressait. Yuna respira fortement pour se contrôler, se répétant sans cesse qu’elle ne devait pas lui sauter à la gorge. Vive l’auto-persuasion.

« Effrontée… »

C’est tout ce qu’il réussit à dire pour le moment, tant elle luttait contre elle-même. Aller lui demander ? Le déranger pour si peu ? Jamais de la vie ! Elle allait trop loin… La jeune vampire voyait son comportement comme de l’agressivité ou même de la provocation. Même s’il n’y en avait nécessairement pas. Elle s’approcha alors vivement d’Hisae, la plaquant contre le mur derrière elle et portant ses deux mains contre sa gorge. Elle avait clairement envie de l’étrangler cette fois-ci.

Mais soudainement une voix retentit dans sa tête. Un simple « Yuna. ». Elle reconnut immédiatement la voix, se figea quelques secondes et lâcha la jeune fille, sans rien dire, une expression d’effroi sur le visage. Elle se retourna alors et vit Jin descendre les marches tranquillement. Le sang-pur ne portait pas l’uniforme de l’école. Pas la peine, ce n’était pas encore l’heure d’aller en cours. Au lieu de ça, il portait des vêtements qu’il affectionnait. Une chemise blanche sans manches avec un large col relevé sous une veste sans manches non plus en cuir noir plutôt longues qui lui arrivait au dessus des genoux. Son cou était orné d’un long collier noir avec un pendentif en forme de croix. Au niveau du bas, il portait un pantalon en cuir noir avec une large ceinture, d’où pendait une chainette, ainsi que de grosses chaussures noires. Aimant fortement les différents accessoires, de nombreux bracelets pendaient de ses poignets, sans oublier les piercings assez voyants sur son oreille gauche qu’il ne quittait jamais.

Il descendait les marches tranquillement jusqu’à atteindre les deux jeunes filles. Il n’adressa pas un regard à Yuna, mais s’adressa d’abord à Hisae, tout sourire.

« Tu es venue finalement. Je dois admettre que tu as du cran. »

Il se tourna ensuite vers son amie, perdant tout sourire.

« Tu peux disposer. »

Yuna semblait complètement paumée et désemparée.

« Mais Altesse … »

Il ne la quittait pas des yeux, de son regard froid. Elle finit par baisser la tête et partit en lançant un dernier regard foudroyant à Hisae. La guerre était déclarée.





(c) MEI SUR APPLE SPRING



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hisae Yamashita




Féminin Messages : 214
Est arrivé(e) le : 30/07/2014
Classe : Day Class
Fonction/Métier : Etudiante
Humeur : Dans la lune


Côté personnage
Sort avec:
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Lun 18 Aoû - 17:19

Vol de livre


avec Jin Tôma




Et voilà qu'elle me saute de nouveau à la gorge. Mais qu'est ce que j'ai bien pu faire pour mériter tant de haine ? J'aurais bien aimé le savoir car elle commençait à serrer mon cou avec bien plus de force. Elle tentait bel et bien de m'étrangler. Je sais que je n'ai pas le droit d'être ici mais il faudrait quand même revoir le comité d'accueil. Et, alors que je tentais vainement de me débattre, je vis le visage de la jeune femme se figer. Et la seconde d'après, elle me lâchait. Je ne fis pas vraiment attention à elle, soulagée que j'étais de pouvoir reprendre ma respiration. J'inspirais rapidement et je me retenais de tousser, pour voir ce qui avait stopper cette tentative de strangulation. Levant la tête, je vis Jin descendre les escaliers, d'un pas relativement tranquille. Evidemment, ce n'est pas lui qu'on vient de pousser contre un mur pour tenter de l'étrangler! Enfin, pour le coup, j'étais presque contente de le voir. Mais cela me passa rapidement; Si je l'avais déjà trouvé impressionnant hier avec son simple uniforme, là, il m'intimidait presque. Sa tenue et ses nombreux bijoux lui donnaient un côté mauvais garçon qui, certes, lui allait bien mais ne me rassurait pas vraiment. Le temps qu'il parvienne jusqu'à nous, j'avais repris contenance et je m'étais décoller du mur, en me tenant éloignée de Mademoiselle Yeux-Vairons. On ne sait jamais.

Du cran, hein ? Je n'avais pas vraiment prévu de me faire agresser simplement en venant dans un dortoir, vois-tu. Je n'avais pas la force de lui rendre son sourire, pour l'instant. Même si je me sentais mieux, j'étais encore un peu sonnée. La fille en face de moi semblait complètement perdue, surtout quand Jin lui dit de partir. Je jetais un rapide coup d’œil vers lui et le regard glacial qui lui adressa me donna un frisson. Mais ce fut la réponse de son interlocutrice qui me surprit le plus. Altesse ?! Elle l'avait bien appelé Altesse ? Si je m'étais sentie un peu plus en confiance, je me serais peut-être permise de poser la question au principal intéressé mais le fait de me trouver dans un endroit pareil ne m'aidait pas à me sentir bien. Et le regard haineux que me lança la jeune fille en partant me fit me sentir encore plus mal à l'aise. Je baissais rapidement les yeux tandis que l'angoisse revenait me tordre le ventre. Il ne fallait pas que je m'éternise.

« Je ne pensais pas que ça serait aussi...Périlleux de venir ici. »

Elle t'a vraiment appelé Altesse ? Non, non, pas de questions subsidiaires...Venons en au fait.

« Euh...Je peux récupérer mon livre, maintenant, s'il te plaît? »

En disant cela, je remarquais qu'il était venu les mains vides. Oh non...Avait-il seulement l'intention de me le rendre ?        


_________________
Je suis le maître de mon destin,

je suis le capitaine de mon âme.

N.Mandela, Invictus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jin Tôma




Masculin Messages : 289
Est arrivé(e) le : 23/07/2014
Classe : Night Class
Fonction/Métier : Etudiant
Humeur : Indifférent


Côté personnage
Sort avec: Personne
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Lun 18 Aoû - 18:07


Vol de livre

Avec Hisae Yamashita



Il semblerait que j’arrive à point nommé. Je suis plutôt fier de mon coup, maintenant Yuna ressent une immense animosité envers cette chère petite. La suite des évènements risque d’être amusante. Je n’avais pas vu son regard quand elle est partie, mais je pouvais ressentir toute la haine qu’elle éprouvait envers elle – je crois d’ailleurs qu’elle la détestait tellement fort que tout le dortoir l’avait senti. Moi ? J’étais tranquille, détendu, j’avais même glissé mes mains dans mes poches, amusé de la situation. Evidemment je me contentais de sourire intérieurement. Inutile de faire fuir mon invité, je n’ai pas fini de m’amuser avec elle.

Périlleux ? Oh, le mot est faible, très faible. Dangereux est le terme qui convient le mieux. J’affichai alors un petit sourire en coin à cette réflexion, posant mon regard sur elle. Aujourd’hui elle porte l’uniforme et moi non. Nos rôles sont inversés si je puis dire.

« Périlleux ? A quoi tu t’attendais en enfreignant le règlement jeune délinquante ? »

Evidemment, elle ne s’attendait pas à tomber sur un nid de vampires. Mais en violant les règles, elle s’attendait à être accueillie comme une princesse ? Ici ? Dans un Pavillon qui n’est pas le sien ? Oh douce utopie. Qu’elle est naïve. Parfait. Oh son livre ? Je pris alors une moue troublée, feintant la surprise.

« Oh zut ! C’est vrai ! Ah… Comme tu peux le voir, je ne l’ai pas sur moi. Il est dans ma chambre. Viens. »

Viens donc un peu plus dans la gueule du loup. Sans attendre la moindre réponse ou réaction – et sans surveiller si elle me suivait – je tournais les talons pour rebrousser chemin. Direction ma chambre donc. Je montais les marches, sortant mes mains de mes poches. A chaque pas, mes bracelets et autres accessoires clique tiquaient entre eux. Une chose est sûre, on m’entend arriver. Mais j’aime me montrer. Passer inaperçu, ce n’est pas mon truc. Et au lieu de laisser le silence s’installer entre nous, autant discuter un peu.

« Tu sais que tu vas en faire des jalouses ? Ce n’est pas donné à tout le monde d’être ici. »

C’est le moins qu’on puisse dire. Je sais à quel point les filles de la Day Class peuvent être hystériques quand elles me croisent ou qu’une personne ne fait que prononcer le nom d’un des élèves de la Night Class. Alors, imaginez un peu la réaction des autres si elles apprenaient que cette chère petite Hisae va entrer dans la chambre d’un élève de la Night Class… Hum joie. Ce n’est pas que j’aime causer des problèmes, c’est juste que je ne supporte pas l’ennui et que tout est bon pour me distraire.

J’avançais dans les couloirs, marchant doucement pour qu’elle puisse suivre mes grandes enjambées. Au bout d’un petit moment, j’arrivais devant ma porte. Je l’ouvris et la laissais entrer en première. Galanterie n’est-ce pas. J’entrais enfin à mon tour et refermais derrière moi. Evidemment, son livre était bien rangé et hors de portée. Je remis mes mains dans mes poches et marchais lentement dans la pièce, un petit sourire sur les lèvres.

« C’est fou à quel point ce tas de papiers a l’air important pour toi. C’est même extrêmement intrigant. »

J’avançais vers mon bureau, sur mon passage, et glissais un doigt dessus en le regardant. J’ai une sorte de moyen de pression entre les mains. Je serais vraiment stupide de ne pas en profiter. En relevant la tête vers elle, je haussais un sourcil et affichais un sourire sournois.

« Tu braves les interdits pour le récupérer, c’est fascinant. »

A pas de velours, je quittais l’endroit où je me trouvais pour rejoindre mon lit, où je finis par m’asseoir délicatement. Je posai mes mains derrière moi pour m’appuyer légèrement en arrière, enfin, je posais mes yeux sur elle, arborant un air de défi.

« Je me demande jusqu’où tu es prête à aller pour le récupérer. »

Le jeu peut commencer.




(c) MEI SUR APPLE SPRING



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hisae Yamashita




Féminin Messages : 214
Est arrivé(e) le : 30/07/2014
Classe : Day Class
Fonction/Métier : Etudiante
Humeur : Dans la lune


Côté personnage
Sort avec:
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Lun 18 Aoû - 18:59

Vol de livre


avec Jin Tôma




Je ne suis pas une délinquante. Et je n'ai pas envie d'aller dans sa chambre ! Pourtant, il ne me laissa pas le temps de réagir. Il avait déjà tourné les talons. Je n'aime pas ça. J'ai l'impression de foncer dans un guet-apens. La porte de sortie n'est pas loin derrière moi, je peux encore m'enfuir d'ici. Mais je ne veux pas être venue ici pour rien. A contre cœur, je me décide à le suivre, alors que la boule que j'ai dans le ventre ne cesse de grandir. Il marche plus vite que moi et je me dépêche de le rattraper. Je me contente de hausser les épaules quand il me dit que je vais faire des jalouses. A vrai dire, je n'en ai pas grand chose à faire vu que je ne compte pas leur raconter. Déjà parce que je n'ai pas envie de me faire harceler par une bande de groupies hystériques. Et puis, parce que je ne compte pas remettre les pieds ici. Plus jamais. Ja-mais. Je fais partie des rares filles qui n'ont aucun intérêt pour la Night Class et j'aimerais autant préserver cette réputation.

Il s'arrêta devant une porte qu'il ouvrit rapidement et me laissa passer la première. Je n'étais pas du tout rassurée à l'idée de le savoir derrière moi mais, de toute façon, je n'avais pas le choix. Sans forcément prêter attention à la pièce, je n'ai pas l'intention de rester après tout, je me mettais à chercher du regard mon cher livre. Évidemment, impossible de le voir. Une petite voix au fond de moi me disait que cela était intentionnel. Jin me dépassa et se mit à marcher dans la pièce. Le sourire qu'il avait aux lèvres ne me plaisait pas du tout. Le terme « tas de papiers » me fit tiquer mais je préférais ne rien dire. Oui, j'étais attachée à mes livres et non, je n'ai pas envie de te dire pourquoi. C'est long à expliquer. Et je te connais depuis moins de vingt-quatre heures. Je poussai un soupir, priant intérieurement qu'il me rende rapidement mon livre pour que je puisse courir loin de sa chambre, de ce dortoir...Je n'avais rien à faire ici. Et je n'ai rien de fascinant. C'est même plutôt le contraire.

« Je n'aime pas être séparée de mes affaires, c'est tout. Il n'y a pas de mystères. »

Ou alors, comme je le disais, ça ne te regarde pas. Je le quittais des yeux pour inspecter de nouveau la pièce, plus pour tenter de me familiariser à elle, cette fois. Je ne pensais pas pouvoir trouver mon livre si facilement. Sa question m'interpella : Jusqu'où j'étais prête à aller ?

« Qu'est ce que tu veux dire ? »

En disant cette phrase, je posais à nouveau mon regard sur lui. Et je le vis, assis sur son lit, avec le même sourire et un air de défi dans le regard.

Oh.

C'est la seule chose qui me vint à l'esprit:Oh. Je sentis mes joues prendre feu tandis qu'une enclume me tombait sur le ventre. Il ne voulait quand même pas que je...Que l'on... ? Non. Non, j'avais sans doute l'esprit mal tourné. Mais pourquoi m'aurait-il amener dans sa chambre sinon ? Je me sentais de plus en plus mal. La porte n'était pas si loin mais, même si je courrais, il pourrait aisément me rattraper. Il fallait que je garde mon calme.

« Je suis venue jusqu'ici, c'est déjà pas mal, non ? »

Non, apparemment, ça ne suffit pas. J'avais à peine réussi à contenir les tremblements de ma voix. Et pour cause, j'étais morte de trouille. En même temps, quelle imbécile j'étais de suivre un garçon que je connais pas dans sa chambre ! Il devait bien faire deux têtes de plus que moi, je n'avais aucune chance de m'en sortir. J'osais à peine le regarder dans les yeux, priant à nouveau pour qu'il me laisse rapidement partir. Sauf que je n'y croyais pas du tout.      


_________________
Je suis le maître de mon destin,

je suis le capitaine de mon âme.

N.Mandela, Invictus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jin Tôma




Masculin Messages : 289
Est arrivé(e) le : 23/07/2014
Classe : Night Class
Fonction/Métier : Etudiant
Humeur : Indifférent


Côté personnage
Sort avec: Personne
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Lun 18 Aoû - 19:32


Vol de livre

Avec Hisae Yamashita



Elle n’aime pas être séparée de ses affaires ? Vraiment ? C’est tout ? Etrangement, cette raison ne me convenait pas. Car, j’avais comme un doute quant à sa véracité. Personnellement, je ne tiens pas plus que cela à des objets matériels. Je perds un bracelet ? Tant pis, j’en rachète un. Je troue un vêtement ? Pas grave. Mais elle, c’est différent. Elle est prête à sortir la nuit pour aller récupérer son livre en salle de classe. Elle vient ensuite dans un lieu totalement interdit aux simples mortels pour quoi ? Pour son livre. Pire, elle suit un homme dans sa chambre. Pour quelle raison ? Pour son livre. Je veux bien qu’on me donne à boire ces immondes Blood Tablets à vie si je me trompe, il y a une raison derrière tout ça, et je la découvrirai. J’aime les énigmes et celle-ci m’intéresse. Alors des mystères ? Il y en a un énorme.

« Détrompe-toi. Pourquoi tiens-tu tellement à récupérer ton livre ? »

Est-ce qu’elle agit de la même manière avec tout ce qui lui appartient ? Ou juste ce livre en particulier ?

« Si je décide de le garder, tu vas retourner ma chambre ? »

Je serai bien curieux de voir ça. Autant je me fiche de perdre mes affaires, autant je ne supporte pas qu’on fouille dedans. Alors si en plus, elle fait ça sous mon nez… ce que je voulais dire ? Bien, ma phrase est pourtant correcte. Quelles sont ses limites ? Jusqu’où est-elle prête à aller pour le récupérer ? Qu’est-ce qu’elle est capable de faire ? Assis sur mon lit, un petit sourire sur les lèvres, je penchai légèrement la tête sur le côté, étendant mes jambes devant moi.

« C’est pourtant clair. Ma phrase est correcte, je ne vois pas ce que tu ne comprends pas. »

Je vais la mettre au défi, et je verrais bien ce qu’elle accepte de faire. En gros, je vais en faire ma marionnette, en utilisant son bouquin pour faire du chantage. Ce serait dommage qu’il prenne feu subitement. Je n’ai qu’à le penser et hop, il flambe. Tous ses efforts auraient été vains. Pas de chance. Mais lorsqu’elle me vit, je remarquai immédiatement le sang affluer au niveau de son visage. Du sang humain… Je me concentrai un instant sur ses joues, ça me donnait soif. Mais heureusement pour elle, je sais me contrôler. Puis l’inconvénient d’être un sang pur, je ne peux pas mordre un humain, sous peine de le transformer. Dommage. Enfin, je suis sûr qu’en me voyant dans cette position aguicheuse sur mon lit elle se fait des films. Pauvre enfant, perturbée pour si peu. Hum, intéressant tiens.

« Ce n’est pas mal, mais pas suffisant. »

Ce ne serait pas drôle si je lui rendais son livre maintenant. Le jeu serait fini. Non ça ne m’intéresse pas.

« Dis-moi plutôt pourquoi tu tiens tant à le récupérer. »

Elle n’osait pas me regarder. Intimidée ? Effrayée ? En effet. Je me levais alors, et m’approchais lentement d’elle. J’avançais, sans cesse. A tel point qu’elle rencontra rapidement le mur dans son dos. J’étais tellement proche d’elle que nos corps n’étaient qu’à quelques centimètres l’un de l’autre. Je pouvais même entendre son rythme cardiaque. Quel délicieux son. J’aime tellement écouter un cœur battre. Finalement, je posai mes mains contre le mur, de chaque côté d’elle, puis je baissai les yeux pour la regarder, tel un prédateur, murmurant…

« Dis-moi Hisae, que serais-tu prête à faire ? »




(c) MEI SUR APPLE SPRING



HRP:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hisae Yamashita




Féminin Messages : 214
Est arrivé(e) le : 30/07/2014
Classe : Day Class
Fonction/Métier : Etudiante
Humeur : Dans la lune


Côté personnage
Sort avec:
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Lun 18 Aoû - 20:13

HRP:
 

Vol de livre


avec Jin Tôma




Il se lève. Ce n'est pas bon signe. Il s'approche. C'est encore moins rassurant. Je tente de m'éloigner mais le mur rencontre mon dos bien trop rapidement. Il est trop près. Beaucoup trop près. Je n'ai pas l'habitude d'être si proche physiquement de quelqu'un. Encore moins d'un garçon. Le contact humain, ce n'est décidément pas un truc avec lequel je sais me débrouiller. Dire que dans la Day Class, il y a plein de filles qui ne demandent que ça et il faut que ça tombe sur moi...Je ne pouvais plus du tout bouger sans risquer de le toucher, chose que je voulais éviter au maximum. Mes joues me brûlaient, mon cœur battait trop vite et je n'arrivais pas à lever les yeux vers lui. Et je ne pouvais vraiment plus m'enfuir cette fois. J'en aurais presque tremblé, ce qui n'allait sans doute pas tarder s'il ne s'éloignait pas rapidement. Et je ne savais pas quoi lui répondre. Après tout, je ne le connaissais pas ! Pourquoi s’intéressait-il autant à moi ? Je ne suis pas exceptionnelle ni même très intéressante.

Je ne pouvais pas lui expliquer pourquoi j'étais si attachée à mes livres. Je n'étais pas douée pour parler de moi. A la réflexion, j'avais l'impression de ne pas être douée pour grand chose. Et, en soit, la raison de cet attachement n'était pas si mystérieuse. Pour moi, qui avait grandi entourée de cartons de déménagement, mes livres étaient comme un point fixe, un élément infaillible, qui était toujours avec moi où que j'aille. Contrairement aux rares personnes avec qui j'entretenais une relation amicale. Mais je ne pouvais pas lui dire ça. Parce que c'était ma vie privée. Parce qu'il ne pouvait pas comprendre. Ou, du moins, j'avais arbitrairement décidé qu'il ne pouvait pas comprendre. Et, à l'heure actuelle, j'avais du mal à me concentrer. Il fallait pourtant que je lui dise quelque chose. Je tentais de le regarder dans les yeux mais, a peine avais-je rencontré son regard argenté, que mes propres yeux avaient fait le chemin inverse. Pour l'instant, soutenir son regard n'était pas une option envisageable. Je tentais difficilement de lui bredouiller une réponse, en sachant très bien que cela ne lui suffirait pas.

« Pourquoi ça t'intéresse autant ? Je ne te connais pas...Je ne veux pas t'en parler. »

Je n'espérais pas m'en sortir avec ça mais je ne savais pas mentir. Autant lui dire clairement ce que je pensais. Quand à ce que j'étais prête à faire...Dès que je pensais à ça, j'étais assaillie par une angoisse encore plus terrible. Mais qu'espère-t-il ? Qu'est ce qu'il veut que je fasse ? Parce que rien que l'idée de ce qu'il pourrait me demander me fait me sentir affreusement mal. J'avais l'impression que mon cœur battait de plus en plus vite et je mourrais de chaud. Il n'en fallait pas beaucoup pour me perturber. Les mauvaises langues auraient sans doute dit qu'il me faisait de l'effet...Et les mauvaises langues avaient peut-être raison. Mais, pour l'instant, ce que je ressentais était bien le dernier de mes problèmes. Il fallait que je me sorte de là.

« Pourquoi veux-tu savoir jusqu'où je suis prête à aller ? C'est mon livre et tu l'as pris sans ma permission, j'ai bien le droit de le récupérer maintenant... »

Cela aurait pu être une belle tentative de rébellion si je n'avais pas parler d'une toute petite voix, en commençant à me recroqueviller sur moi-même. Mais je l'avais presque traité de voleur et je me disais qu'il n'allait peut-être pas accueillir ce reproche avec calme et diplomatie. Ce n'est pas comme si je ne faisais qu'éluder toutes ces questions...      


_________________
Je suis le maître de mon destin,

je suis le capitaine de mon âme.

N.Mandela, Invictus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jin Tôma




Masculin Messages : 289
Est arrivé(e) le : 23/07/2014
Classe : Night Class
Fonction/Métier : Etudiant
Humeur : Indifférent


Côté personnage
Sort avec: Personne
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Lun 18 Aoû - 20:53


Vol de livre

Avec Hisae Yamashita



Son rythme cardiaque était tellement bruyant que je devais me concentrer pour l’éluder de mon esprit, sachant qu’il est difficile pour un buveur de sang de faire abstraction de ce son si délectable. La peur et l’angoisse sont également des émotions que nous, prédateurs, aimons sentir. Et là je dois dire qu’elle me comble de ce côté-là. Elle tenta même de me regarder, mais son essai fut soldé par un échec, ce qui ne fit qu’agrandir mon sourire. Je la dévorais des yeux, dans tous les sens du terme. Elle avait éveillé en moi, un intérêt certain. Je m’amuse bien avec elle, et je sens que je vais prendre plaisir à le faire souvent, vraiment. Je pense avoir trouvé un exutoire à mon ennui.

C’était tellement divertissant de la voir essayer de communiquer. Oui essayer. Pourquoi ça m’intéresse ? Parce que j’aimerai comprendre cette réaction et parce que ça m’amuse de te torturer surtout. Principalement en fait. Elle ne me connait pas ? C’est le moins qu’on puisse dire. A part mon nom, elle ne sait absolument rien de moi. Si tu ne m’en parles pas ma chère, je devrai donc utiliser la manière sournoise et fouiller dans ta tête. Mais, cette option n’est pas amusante, je préfère lui faire cracher le morceau.

« J’aime les mystères. »

Son rythme cardiaque s’accéléra encore. Mademoiselle s’inquiète de ce que je pourrai lui demander ? Oh, je ne suis pas si mesquin voyons – ou pas. D’ailleurs, elle était tellement perturbée par ma présence si proche d’elle, qu’elle n’avait pas réagi lorsque j’avais prononcé son prénom. Elle ne me l’a jamais dit après tout, je l’ai juste lu dans ses pensées. Elle perd déjà ses repères et ne réfléchit plus correctement. Elle est à point, je n’ai plus qu’à la cueillir.

« Parce que j’aime tester les limites des gens. »

Un petit rire s’échappa de mes lèvres lorsqu’elle me traita de voleur. Oui, c’était la façon dont j’interprétais ses paroles. C’est bien la première fois qu’on ose me dire ça. Je m’avançais alors davantage, posant mes coudes contre le mur. Je me penchais ensuite doucement vers elle, allant jusqu’à murmurer à son oreille.

« Tu insinues que je suis un voleur ? »

Je prenais un malin plaisir à respirer la bouche ouverte pour qu’elle sente mon souffle contre son oreille. Puis doucement, j’écartais ses cheveux pour dégager son cou. Ah son cou… La pénombre de la pièce rendait une atmosphère intime à la pièce alors voir son cou d’aussi près en plus… Oui, n’aimant pas réellement la lumière du soleil, mes volets étaient quasiment clos. J’approchais mon visage de son cou nu, lentement, laissant mon souffle se perdre sur sa peau.

« Alors dis-moi. »


Doucement, lentement, délicatement, j’amenais mes lèvres contre sa peau. Je pouvais sentir le sang circuler sous sa peau. Tellement tentant. Cependant, je me contentais de lui déposer quelques doux baisers. Rien de plus. Pour le moment.





(c) MEI SUR APPLE SPRING



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hisae Yamashita




Féminin Messages : 214
Est arrivé(e) le : 30/07/2014
Classe : Day Class
Fonction/Métier : Etudiante
Humeur : Dans la lune


Côté personnage
Sort avec:
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Lun 18 Aoû - 21:39

Vol de livre


avec Jin Tôma




Perdue : c'est le mot qui me décrivait le mieux à l'instant. Il aime les mystères ? Mais je ne suis pas mystérieuse. Je ne parle juste pas de ma vie privée au premier venu. Surtout si le premier venu me vole mes livres. Je ne comprends pas. Il y a quelque chose qui m'échappe. Comment un homme comme lui peut s'intéresser à une fille comme moi ? Surtout que, à la base, je l'ai juste heurté dans un couloir. Sans ça, il ne m'aurait sans doute jamais connu. Et je doute qu'il se soit intéressé à ma personne s'il m'avait simplement croisé. Alors pourquoi tant d'acharnement ? Surtout que je ne suis pas décidée à lui parler de quoi que ce soit. Il n'a peut-être pas l'habitude qu'on lui résiste ? Mais je ne vais pas céder pour autant...Je n'arrive pas à me sortir de la tête le fait que ça ne le regarde pas. Ou alors je lui mens...Mais je déteste les mensonges et, de toute façon, je ne sais pas mentir.

Il aime tester les limites des gens ? Ok, c'est un malade. Et je suis au bord de l'évanouissement. Il faut vraiment que je pense à me sociabiliser, cela me permettrait de survivre à ce genre de situation. Même si j'espère ne pas revivre ça tous les jours...Pourquoi il se rapproche ? On n'est pas assez proches ? En tout cas, de mon côté, on l'est déjà beaucoup trop. Maintenant, il descend vers mon oreille. Je frissonne en sentant son souffle sur ma peau. Décidément je suis bien trop émotive. Et ma peur augmente de seconde en seconde. Ça n'a pas l'air de le déranger, on dirait même que ça l'amuse. Il me demande si je le traite de voleur. La réponse est oui. Mais, là, je n'ai pas la force de formuler le moindre mot. J'ai l'impression que mes joues me brûlent de plus en plus et je suis heureuse de ne pas pouvoir voir le reflet de mon visage. Je dois passer par toutes les nuances de rouge. Mais voilà qu'il se rapproche encore ! Qu'est-ce qu'il fait ? Pourquoi écarte-t-il mes cheveux ? Que fait sa tête si près de mon cou ?

J'ai l'impression que mon cœur se casse la figure alors qu'il pose ses lèvres sur ma peau. Pourtant il est toujours là et bat de plus en plus fort. A ce rythme, il va finir par lâcher. Je n'ose plus ni bouger ni respirer ni penser quoi que ce soit. Je ne sais pas quoi faire. J'ai chaud à n'en plus pouvoir et pourtant, la peur me tord encore et toujours le ventre. Je ne sais pas s'il espérait réellement me soutirer des informations de cette manière là mais je n'étais même plus sûre de savoir parler, à l'heure actuelle. Personne ne m'avait jamais fait ça et je ne savais pas quoi faire. Et il ne faisait « que » m'embrasser dans le cou ! Ah, elles sont belles mes limites, tiens...Comme si je venais juste de réaliser ce qu'il se passait, je posais mes mains sur ses épaules pour tenter de le repousser, en vain. Je n'avais plus de force et je tremblais comme une feuille. Mais, même en pleine possession de mes moyens, toute tentative aurait été inefficace. Il était bien plus fort que moi. Pourtant, je ne cessais pas de tenter de le pousser, même si cela m'obligeait à me décoller du mur et que je n'étais pas très stable sur mes jambes : au moins, je pensais à autre chose. Et il fallait que je parle. Que je lui réponde quelque chose, sinon il n'allait pas s'arrêter.

« Mais il n'y a pas de mystères, tu te trompes...Je ne suis pas du tout intéressante, tu perds ton temps...Et je ne te dirai rien. »

Ma voix tremblait tout autant que ma personne et, encore une fois, je ne faisais qu'éluder sa question. Mais je n'arrivais plus à penser à quoi que ce soit, j'étais noyée dans un flot de sensations que je ne connaissais pas. Une seconde , cela était agréable et celle d'après, la peur m'envahissait et me faisait paniquer.

« Je ne fais pas que l'insinuer, tu es un voleur, c'est de ta faute si je suis ici ! »

Oui, très bonne idée de lui faire des reproches, c'est pas comme s'il m'avait déjà acculé contre un mur et qu'il...Bref. Je ne cessais de tenter de l'éloigner bien que mes jambes me faisaient sentir qu'elles ne tiendraient pas longtemps à ce rythme et que je ferais mieux de ne pas trop m'éloigner de mon principal appui.    


_________________
Je suis le maître de mon destin,

je suis le capitaine de mon âme.

N.Mandela, Invictus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jin Tôma




Masculin Messages : 289
Est arrivé(e) le : 23/07/2014
Classe : Night Class
Fonction/Métier : Etudiant
Humeur : Indifférent


Côté personnage
Sort avec: Personne
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Lun 18 Aoû - 22:15


Vol de livre

Avec Hisae Yamashita



La perturber était d’une facilité déconcertante. Est-ce moi qui lui faisais cet effet ? Ou bien n’a-t-elle jamais côtoyé d’homme dans sa vie ? C’est vrai que les humains ont une espérance de vie plus courte… Mais quand même. C’est étrange mais en même temps amusant. Du moins pour moi. Vu son état, elle ne doit pas penser la même chose de la situation que moi. Son cœur s’emballe comme un dingue, je la sens même trembler. Alors deux solutions s’offrent à moi. Soit elle a peur. Ce qui serait compréhensible si elle connaissait ma vraie nature. Soit c’est l’effet inverse et justement elle aime ça.  Les deux sont tout à fait possibles en même temps également.

Puis elle finit par poser ses mains sur moi. Oh ? Elle ose enfin me toucher ? Soit elle tente de me repousser, je dis bien tenter, parce que vu sa force, je ne vais pas reculer. Soit au contraire elle se laisse aller. Mais sentant de légères pressions contre moi, je penchais pour la première option. Bien, elle essaye de me repousser, pour le moment. Mais ça ne durera pas. Pendant ce temps, je continuais de déposer de légers, très légers baisers dans son cou.

Pas de mystères ? Bien sûr. C’est pour ça que tu refuses de parler. Tant d’entêtement… Et je me trompe rarement. Je décollais à peine mes lèvres de sa peau pour prendre la parole à mon tour.

« Tu te trompes. Tu es ce que j’ai de plus intéressant sous le coude. La vie est d’un ennui mortel… »

Surtout pour moi… J’ai besoin de distraction. Et là, je m’amuse. Alors qu’elle ne me sorte pas qu’elle n’est pas intéressante. La sentant trembler de plus belle, je posais l’une de mes mains sur sa hanche, pour la soutenir, enfin si je puis dire. Je ne soutenais pas grand-chose là, mais je permettais un peu plus de contact, vu que ça a l’air de la perturber.

Moi un voleur ? Si elle est ici, je reconnais que c’est à cause de moi. Mais moi un voleur ? Absolument pas voyons. Je me redressais alors pour faire face à elle. Je haussais un sourcil en la regardant avec un sourire provocant.

« Moi un voleur ? Comment oses-tu me rabaisser à ça ? Un homme de mon rang, sacrilège. »

Oui, je me moquais complètement d’elle, mais c’était un véritable plaisir. Je sais que les vampires ne m’appelleraient jamais de la sorte. Ô grand jamais ! Mais les humains se permettent beaucoup de choses. Ils sont beaucoup plus francs et directs, j’aime ce trait de caractère. Les autres vampires ne font que des courbettes et se montrent hypocrites et mielleux du fait de la hiérarchie. Les humains n’ont pas ce problème. Puis, ils n’ont pas ce genre d’élite chez eux. On est assez particulier et très à cheval sur les principes.

« Si je me souviens bien, je ne t’ai rien imposé, tu es venue de ton plein gré. Je ne t’ai pas mis le couteau sous la gorge pour t’obliger à venir. Tu aurais pu l’abandonner ton précieux livre, et en racheter un autre. Mais au lieu de ça, tu es venue, pour chercher ce livre. Il y a forcément une bonne raison à ça. »

C’est évident. Mais elle la cache. Pour quelle raison ? A-t-elle honte ? Est-ce qu’elle se rend compte, au moins, qu’elle attise ma curiosité en me cachant la vérité ? Je ne pense pas. Je ne l’avais pas quittée du regard pendant tout ce temps. J’amenais ma seconde main sur sa joue que je caressais jusqu’à saisir son menton doucement, relevant son visage vers le mien. Je me penchais alors vers elle jusqu’à ce que nos lèvres ne soient qu’à quelques centimètres l'une de l'autre. Bien évidemment, je faisais exprès de garder la bouche entrouverte pour doucement souffler sur sa peau. Bien, reprenons, jusqu’où est-elle prête à aller ?

« Embrasse-moi. »




(c) MEI SUR APPLE SPRING



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Hisae Yamashita




Féminin Messages : 214
Est arrivé(e) le : 30/07/2014
Classe : Day Class
Fonction/Métier : Etudiante
Humeur : Dans la lune


Côté personnage
Sort avec:
Relations:
Pouvoirs & Dons:

MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   Lun 18 Aoû - 23:00

Vol de livre


avec Jin Tôma




Qu'est ce que j'y peux, moi, si sa vie est ennuyeuse ? Pourquoi je dois en faire les frais ? Je suis sûre qu'il y a beaucoup de filles dans cette académie qui sont prêtes à faire passer ton ennui rien que si tu leur demandes donc va les voir elles, pas moi ! Et ne pose pas ta main sur ma hanche...Enfin, pour ce que la nature m'a donné comme formes...Bref, ne me touche pas. Je continuais à lutter en appuyant sur ses épaules mais je m'épuisais plus qu'autre chose. Heureusement pour moi, et pour ma capacité à rester sur mes jambes, il finit par s'éloigner. Ou plutôt il releva la tête et me lança un sourire provoquant. Son rang ? Quel rang ? Ah, le « Altesse » de tout à l'heure...C'était bien étrange, d'ailleurs, que Mademoiselle Yeux-Vairons l'ait appelé comme ça. Mais je m'en fiche, en fait. Il m'a pris mon livre, je ne lui avais pas donné ma permission, c'est un voleur. Je l'appelle comme il est. Et il peut s'accrocher pour le « Altesse ».

Je me sentais complètement vidée. Et il commença à me dire que j'étais venue ici de mon propre chef...Ce qui était assez vrai...Mais, en même temps, il m'avait dit de venir et il aurait été bien malpoli de ma part de ne pas venir. Et il me faisait du chantage donc il n'était peut-être pas le mieux placé pour me donner des leçons. Au final, j'étais bien contente qu'il me soutienne un peu parce que sinon je me serais probablement écroulée. Je n'avais même pas la force de me dégager. Mais, vu qu'il s'était éloigné, je me sentais un peu mieux. En fait, j'espérais surtout être un peu moins rouge. Mais mon cœur n'était pas décidé à se calmer. Trop d'émotions d'un seul coup, il n'en pouvait plus. J'avais quand même enlevé mes mains de ses épaules, je préférais limiter le contact. Décidément ça ne me réussissait pas. Il me tardait déjà le soir, quand je pourrais retrouver le calme et la sérénité de ma chambre. Avec mon livre, si possible. Et il n'était même pas midi. Profitant du fait qu'il s'était éloigné, je rassemblais le peu de force qui me restait pour tenter de communiquer d'une façon un peu moins...hésitante.

« Je te rabaisse à ce que tu es, c'est tout ! Et je n'aurais jamais eu à venir si tu ne m'avais pas fait du chantage! Tu ne vas quand même pas m'en vouloir de ne pas raconter ma vie privée à un type que je connais depuis à peine douze heures ? »

Je ne suis pas sûre que ça m'aide, ma voix manquait encore de conviction mais je ne trouvais aucun sens à son acharnement. Cela ne l'avancerait à rien de le savoir, vu qu'on ne se reverrait sans doute jamais par la suite...Enfin j'espère, parce que je ne supporterais pas ce traitement tous les jours. Puis, il caressa ma joue et la peur, qui m'avait laissé un peu de répit, revint au triple galop envahir mon corps et me rappeler que je n'étais pas prête de me sortir de cette situation épineuse. Un fois arrivé à mon menton, il me souleva le visage. Je sentais les problèmes arriver. Il s'approcha. Encore et encore. J'allais vraiment finir par m'effondrer. Et puis il m’asséna le coup fatal.

Il me demanda de l'embrasser.

Mes yeux devinrent ronds comme des soucoupes et la surprise me fit me mordre la langue. La douleur était atroce mais je n'arrivais même pas à y faire attention tellement j'étais choquée par ce qu'il venait de me demander. Je serrais si fort les dents que j'avais l'impression que ma mâchoire allait éclater alors qu'un goût métallique apparaissait dans ma bouche. Je m'étais sans doute fait mal en me mordant la langue. Mais ce n'était pas mon plus grand problème. Actuellement, ce dernier se trouvait à quelques centimètres de mon visage. L'embrasser donc...C'était hors de question. Déjà, parce que je n'avais jamais embrassé personne et que je n'avais aucune idée de comment faire même si ça ne devait pas être très compliqué. Et puis, parce que je n'avais pas spécialement envie d'embrasser un parfait inconnu. Voleur de livres, en plus. Et puis c'est pas comme si il y avait un lit derrière nous et que je ne voulais pas que cette histoire dégénère.

Ayant perdu l'usage de la parole, je lui fis un grand non de la tête. Comme si mon désaccord allait suffire à l'arrêter.     


_________________
Je suis le maître de mon destin,

je suis le capitaine de mon âme.

N.Mandela, Invictus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Vol de livre [Jin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Vol de livre [Jin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fête du Livre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» Uglies, un livre....prettie ? ^^
» éditeur de livre sur les arcs et autres
» le livre rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Cross RPG :: L'académie Cross :: Pavillon de la lune :: Salon-